Image
Image

Pas faim mais envie de manger : je craque?

 

Vous sentez que vous n’avez pas faim, mais vous avez envie de vous faire plaisir en mangeant quelque chose de gras ou de sucré…

Mais vous savez que ce n’est pas bon pour votre santé, que c’est calorique, et vous avez peur d’engloutir le paquet de gâteau ou le paquet de chips si vous commencez à plonger la main dedans.
En plus, vous culpabilisez d’avoir envie de ces produits alors qu’il y a plein de recettes healthy sur les réseaux sociaux et internet.

Il y a une solution ? Oui, il y a une solution, et vous savez quoi ? C’est tout à fait normal de vouloir manger quelque chose de gras ou de sucré.

Je suis normal !

Aussi importante que la faim physiologique, l’envie de manger c’est quelque chose de normal. La nourriture a aussi pour rôle de vous faire plaisir, de vous apporter du bien-être par la libération de dopamine dans votre cerveau.

Et ces envies de manger elles arrivent quand ? Quand vous avez besoin de réconfort, quand vous avez une émotion négative et que vous avez besoin de l’atténuer car trop désagréable, quand vous êtes fatigué, stressé etc. Bref, dans la majorité des cas, cette envie de manger est là pour vous apporter un peu de douceur.

Alors je peux manger ce que je veux ?
Oui, comme je le répète, pas de restrictions. Mais alors comment ne pas manger TOUT le paquet de chips ou de gâteau ?

En suivant les 3 points évoqués par les excellents Dr Apfeldorfer et Dr Zermati :

1. On mange l’aliment dont on a envie. Si vous avez envie de saucisson, des haricots verts ne vont pas vous réconforter.

2. On ne culpabilise pas : Ce que vous avez envie de manger c’est pour vous faire du bien. Si vous avez votre brouhaha mental qui vous dit que vous êtes nul, que vous n’avez pas de volonté etc. Ca va faire quoi ? L’effet apaisant ne sera pas au rendez-vous !

3. On déguste ! On porte attention aux sensations gustatives : le goût, la texture, l’odeur… Vous allez voir, au bout d’un moment l’appréciation de l’aliment va diminuer (rassasiement gustatif) et tout naturellement on va s’arrêter de le manger.